TREMBLAY, Michel

/

Dramaturge / Écrivain

Naissance : 25 juin 1942 à Montréal, au Québec.


Photos


Biographie

Michel Tremblay est né le 25 juin 1942. Considérant avoir eu une enfance heureuse, Michel Tremblay grandit entouré de femmes, qu’il observe, discrètement. Le milieu culturel dans lequel il se développe, ses proches et le quartier du Plateau-Mont-Royal seront les sources de son œuvre à venir. L’origine modeste de Tremblay et son homosexualité  marqueront aussi la forme que prendront ses récits.

En 1960, il écrit en secret une pièce de théâtre nommée Le Train. En 1964, Radio-Canada annonce le Concours des Jeunes Auteurs, Tremblay envoie cette œuvre et gagne le 1er prix.

La deuxième pièce de Tremblay, Les Belles-sœurs, est écrite en 1965. Elle est jouée pour la première fois sur scène, au Théâtre du Rideau Vert d’Yvette Brind’Amour et de Mercedes Palomino, le 28 août 1968.

La pièce cause un gros scandale mais son impact est énorme. Elle fracasse le carcan des principes du théâtre canadien-français, souvent bourgeois, élitiste, tourné vers les classiques français et conforme à la morale religieuse catholique importante durant le règne de Maurice Duplessis.

Plus que Gratien Gélinas ou Marcel Dubé en leur temps, Tremblay intègre de façon franche le dialecte québécois : le joual. Sa peinture de la vie de femmes de la classe ouvrière québécoise, de travestis, d’homosexuels, de schizophrènes constitue en outre des thèmes oubliés ou condamnés, qui choque une partie du public et de la critique.

Dans les années 1980, il écrit Albertine, en cinq temps, pièce majeure qui marque un pas décisif dans sa recherche dramaturgique. Cette pièce présente Albertine, personnage déjà présent dans la pièce En pièces détachées, en dialogue avec elle-même à cinq différentes époques de son existence.

À partir de 1991, Michel Tremblay acquiert une maison à Key West en Floride où il réside six mois par an durant l’hiver et où il écrit dès lors l’essentiel de son œuvre.

Il collabore à plusieurs reprises avec le metteur en scène André Brassard des Belles-sœurs, et il accorde dans plusieurs de ses pièces un rôle à la comédienne Rita Lafontaine, et ce depuis sa toute première.

En 2006, il remporte le grand prix Metropolis bleu pour l’ensemble de son œuvre.

En 2017, le Prix Prince-Pierre-de-Monaco et le Prix Gilles-Corbeil lui sont décernés pour l’ensemble de son œuvre.

En 2018, il remporte le Grand Prix de la Francophonie 2018, décerné par l’Académie française, pour avoir contribué de façon remarquable au maintien et au rayonnement de la langue française.